Rejoignez le réseau OSC

African Resources Watch (AFREWATCH)

1856, avenue Mama Yemo, Quartier Makutano, Commune de Lubumbashi, Province du Haut-Katanga, RDC

+243 82 230 48 00

info@aferwatch.org

Site Web

A propos: 

Création: AFREWATCH a été crée le 05 décembre 2013 à Lubumbashi.

Objectif général : protéger et promouvoir les droits humains dans l’exploitation des ressources naturelles

Objectifs spécifiques :

  • Accroitre la participation des citoyens dans la gestion des ressources naturelles des industries extractives par la disponibilité, l’accès et la compréhension de l’information ;
  • Tenir responsables les acteurs gouvernementaux et privés impliqués dans l’exploitation des ressources naturelles en Afrique ;
  • Proposer des alternatives citoyennes crédibles en remplacement des politiques minières en vigueur dans les pays africains où les compagnies exploitant les ressources naturelles.

Domaines d’intervention

AFREWATCH intervient dans le secteur des ressources naturelles notamment les mines, les hydrocarbures et l’eau. De façon transversale, les questions de l’artisanat minier, de changement climatique, de gestion de la ressource énergétique (électricité), de la sécurité des défenseurs des droits humains et des activités des services de sécurité privée dans les sites d’exploitation sont abordées

Programmes de travail

Toutes ces questions sont traités dans trois programmes :

  • Les droits humains : droits des communautés, protection de l’environnement, droits des femmes et enfants
  • La gouvernance : la cadre légale et la transparence
  • Le plaidoyer sur des cas relevés dans toutes les thématiques

Pourquoi la création de AFREWATCH

AFREWATCH est une ONG spécialisée sur les questions des ressources naturelles et doit répondre :

  • la demande citoyenne africaine en matière de capacités de suivi de la gouvernance des ressources naturelles (obligations des Etats et des entreprises en matières sociales, fiscales et environnementales).
  • la faible gouvernance dans le chef des institutions des pays africains sur la gestion des ressources naturelles
  • la faible expertise et l’absence de spécialité adéquates dans la société civile africaine.
  • é’absence d’actions de plaidoyer sur les multiples impacts négatifs des projets extractifs sur l’environnement et les droits humains.

Moyens d’intervention

Cette mission est poursuivie grâce aux actions de : Monitoring, Recherche, Plaidoyer, Publication, Accompagnement judiciaire, Renforcement des capacités.

Outils de travail et Groupes cibles : ITIE, UNGP, EPU, Dodd Frank, Convention 169 de l’OIT, Lois nationales, Communautés, entreprises, banques, institutions et services étatiques, Parlement, Universités, ONG nationales et internationales (ECOSOC, GoodElectronics, OCED Watch, ACCA)